IMG_2449La ville de Grenoble nous a fourni un panneau d'informations sur la plaine messicole. Deux montants en bois trouvés sur un terrain vague, quelques coups de masse et quatre coups de visseuse, et le voila en place.

IMG_2450








IMG_2455





Sur le même terrain vague, il y avait une vingtaine de cartouches de mastic, joint sanitaire ou cuisine, certaines pleines à moitié ou au trois quarts. En les testant, il m'en ai resté une petite dizaine d'utilisable. Du coup, j'ai commencé à faire le joint d'étanchéïté qui manquait autour de la porte du cabanon technique. Bon, la pluie de la nuit qui a suivi n'a pas arrangé la qualité du joint, mais le cabanon n'est plus inondé. On fignolera aux beaux jours.

IMG_2456


Vu la difficulté de mettre en place un vase communiquant pour vider en partie la mare et en changer l'eau, je préfère la remplir au tuyau, via la pompe branché sur la nappe phréatique, pour diluer cette algue rougeâtre.

IMG_2458









L'excès d'eau part dans la calade pour rejoindre le bassin de rétention.

IMG_2463





Pour contrôler cette opération d'épuration de l'eau, nous prélevons journalièrement des échantillons d'eau pour une vérification à vue. On voit sur la photo que la bouteille du lundi est plus claire que celle du dimanche.