La ville de Grenoble, Gentiana et le conservatoire botanique national alpin se sont engagés dans l'opération "Conserver et valoriser les plantes messicoles en zones urbaines et périurbaines". Les plantes messicoles sont tout bêtement les plantes qui accompagnent les moissons car elles ont le même cycle de germination et de croissance. On peut citer parmi les plus connues le coquelicot, le bleuet , etc.). Notre verger s'est empressé de s'inscrire dans cette action.

Le Conservatoire nous a fourni une sélection de 9 plantes messicoles, la ville de Grenoble nous a fourni le blé et préparée une parcelle de 90 m² dans le verger aventure (Grâce soit rendu à l'équipe espace vert de secteur pour ce travail de romain !!!), il ne nous restait plus qu'à faire !

IMG_1175

Tout d'abord il faut affiner le terrain au croc. Aplanir, casser les mottes, effriter la terre, retirer les galets, cailloux et débris de racines.Gauche

IMG_1178

 

 

 

 

 

 

Ce n'est pas une petite affaire, mais à six jardiniers et cinq crocs,c'est bouclé en une petite heure. Pendant ce temps, dans quatre seaux, le blé est mélangé avec du sable pour assurer un semis avec une densité régulière de grain.

20171104_113307

Car il ne faut pas beaucoup de blé pour 90 m² et à moins d'être spécialiste du semis à la volée, on risque fort de trop semer au départ pour ne plus rien avoir en fin de parcelle. D'ailleurs on fait un essai à blanc en ne semant que du sable pour trouver le bon geste.

20171104_113506

 

 

 

 

 

Et on démarre pour de vrai avec l'auguste geste du semeur. Le résultat nous semble satisfaisant, le grain est bien réparti sur le quadrilatère.

IMG_1182

 

Même cause, même punition, on refait un mélange sable/graines pour les graines messicoles dont la quantité est encore plus faible que celle du blé et les graines beaucoup plus petite. Clément ne sème plus, il est est remplacé par Claire car il taille les piquets (c'est lui que l'on voit au fond) qui délimiterons notre parcelle messicole.

 

IMG_1186

 

 

 

Par définition nous aimons la biodiversité, mais réaliste, nous connaissons aussi la gourmandise des pigeons, étourneaux et moineaux pour le blé. Alors nous mettons en place une protection mécanique à l'aide de cagettes et de branchage.

IMG_1191

 

 

 

Et voila le résultat final pris du haut de la butte.

IMG_1192

 

 

 

 


On se retrouve tous au jardin de la poterne autour d'un café chaud pour faire le compte des trésors du matin arrachés à la terre :
- la fameuse clé des champs
- le non moins fameux clou du spectacle
- et un loquet.
Il n'y a que la porte que l'on n'a pas trouvé !

Pour l'histoire voila les neuf plantes messicoles selectionnées :